Les genoux (à lire)

Les genoux

La seule attitude de prière qui à ma connaissance, soit mentionnée dans la Bible est celle-ci : «mais Elie monta au sommet du Carmel et, se penchant contre la terre, il a mis son visage entre ses genoux »

1 Rois, XVIII,42

Dans ce texte, il semble qu’Elie soit agenouillé et que son visage vienne entre ses genoux toucher la terre. La prière d’Elie est ardente : il demande la pluie pour la terre desséchée ; un passage à la fécondité ! Cette posture de prière, qui est encore celle des musulmans, va peut-être nous aider à approcher la mystérieuse signification des genoux.

Dans la symbolique astrologique, les genoux sont liés au signe du capricorne, signe de terre en ce que la Terre a de plus lourd, de plus concentré, de plus secrètement enfoui dans ses profondeurs hivernales.

De même que les pieds correspondent à Malkhuth en temps qu’élément Eau , de même les genoux correspondent à cette même séphirah en tant qu’éléments Terre. Les pieds sont liés au fœtus dans le ventre de la mère, les genoux à l’enfant à sa naissance. Sur un plan intérieur, les pieds : au non encore accompli, les genoux à l’accompli.

….

synagogueJ’ai toujours été frappée par les très énigmatiques dessins qui dans l’iconographie chrétienne, entourent de cercles concentriques les genoux du Christ en gloire. Je n’ai jamais trouvé l’explication. Ces mêmes cercles concentriques se retrouvent à d’autres niveaux du corps. Je pense qu’ils sont des centres de force importants dont chacun détient une puissance spécifique. Quelle est celle des genoux ?

Les genoux enserrant la tête, dans la posture d’Elie donné au corps de l’orant la forme d’un germe concentrateur de la totalité des forces.

La tête et les genoux forment un nouveau couple d’accomplissement. Ils sont soudés par leur respective qualité de couronne.

Le langage hippologique dit du cheval qui s’est blessé le genou qu’il s’est couronné. N’emploie-t-on la même expression pour l’enfant blessé à ce même niveau.

Extrait du livre : Le symbolisme du corps humain

Annick de Souzenelle

18 octobre 2016

Un orant : du latin orare, prier ou priant, désigne dans l’art religieux, un personnage représenté dans une attitude de prière, souvent agenouillé, les bras levés ou écartés, parfois devant un prie-Dieu

Source Wikipédia