Argentorate la Celte, Strasbourg

… Ptolémée d’Alexandrie est le premier auteur de l’antiquité qui fasse mention de Strasbourg, sous le nom d’Argentoratum, que le savant Schoepflin fait dériver de la liaison de deux mots celtiques : Argen, qui doit signifier lieu entouré de murs, et, Torat, confluent de deux rivières, du Rhin et de la Bruche ; les Romains, conquérants du pays, ont latinisé l’expression celtique et on en fait : Argentoratum ou Argentina …

Frédéric Piton 1861   La Cathédrale de Strasbourg

Mise à jour 24.09.2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *